Archives pour la catégorie Maison en flammes

Lentement

La main par la vitre baissée
Les tiges le long du fossé
J’ai décidé
D’aller aujourd’hui
D’ici à là-bas en passant
Par ailleurs
C’est aujourd’hui qu’il le fallait
Car demain on ne sait jamais
Mais je roule lentement
Très lentement
Je roule lentement très lentement

Oh il y a toujours un nuage
On ne part pas sans bagage
J’ai décidé
D’aller ailleurs
D’hier à demain en passant
Par aujourd’hui
Et je serai ailleurs désormais
Car ici on ne sait jamais
Mais je roule lentement
Très lentement
Je roule lentement très lentement

Je roule lentement très lentement
Le chemin froissé

Le même rêve

Ce que nous avons eu
C’est ce qu’on n’a plus
Ce que nous n’avons pas
Ce que nous n’aurons pas
C’est la même chose le même nom
C’est le même rêve que nous rêvons

C’est ainsi que nous vivons
Que nous tournons en rond
C’est ainsi que nous sommes
Et comme on nous nomme

C’est ce que nous étions
Que nous ne sommes plus
Les gens que nous connaissions
Les gens qui ont disparus

C’est ainsi que nous vivons
Que nous tournons en rond
C’est ainsi que nous sommes
Et comme on nous nomme

C’est notre paradis perdu
Celui que nous pleurons
Dans le présent exigu
Que nous construisons

C’est ainsi que nous vivons
Que nous tournons en rond
C’est ainsi que nous sommes
Et comme on nous nomme

C’est la même chose le même nom
C’est le même rêve que nous rêvons

Mon vrai nom

Ils peuvent rire
Ils peuvent dire
Qu’il n’y a
Rien
De bien
En moi

Ils ne voient pas
Ne savent pas
En moi
L’amour
Mon amour
Pour toi

Peuvent se moquer
Peuvent me donner
Tous les noms
Le vrai
Jamais
Ils ne l’auront

Le vrai
Jamais
Ils ne l’auront

Le vrai
Jamais

Procédure

Je suis désolé Papa
Je suis désolé les gars
Vous avez sans doute raison
Mais voilà je ne peux pas

Ceux qu’elle a trompés
Ceux qu’elle a volés
Ne m’importent pas
Où est la trahison ?

Je l’aimais avant
Je l’aimais pendant
Je l’aime maintenant

Je ne peux pas ne plus l’aimer

Je l’aimais avant
Je l’aime maintenant
Je l’aime maintenant

Je ne peux pas ne plus aimer

Bec et ongles

Nus frileux
Ensemble
Tous les deux
Comme on tremble
Nous ne sommes plus nous-mêmes

Nancy Jane
Dans mon sac à dos
Quelque part ta photo

Embrasser
Nous aimons
On le sait
Nous partons
Nous ne sommes plus nous-mêmes

Nancy Jane
Dans mon sac à dos
Quelque part ta photo

Bec et ongles
Nous voici
Bec et ongles
Dans la vie
Nous ne sommes plus nous-mêmes

Nancy Jane
Dans mon sac à dos
Quelque part ta photo
Quelque part
Comme un phare

En marge de la manifestation

En marge de la manifestation
J’ai voulu m’défiler
Rêver
De filles et de chansons
Des choses accrochées
A leurs balcons
Des fleurs, des pensées
Des raisons
Fuir
La mort et son empire
Les choses accrochées
A mon plastron

En marge de la manifestation
J’ai voulu défier
Gueuler
Ma vie, ma vie de con
Les choses accrochées
A moi tout au fond
Des images, des pensées
A ton prénom
Jouer
Au plus malin, au plus fin
Des choses accrochées
Rompre les liens

En marge de la manifestation
J’ai vu défiler
Aller
Les saisons, les années
Les choses accrochées
A la jeunesse
Les visions, les pensées
A sa promesse
Lâcher
La prise et le reste
Les choses accrochées
Toutes sauf le lest

En marge de la manifestation
J’ai voulu m’défiler
Rêver
D’accrocher d’autres choses
En désespoir de cause
En désespoir de cause

Tous les jours, tous les jours

Mais que font les gens
En couple sans enfant ?
Tu m’demandais ça hier
Tu as dit : Oui, d’accord
Tous les jours, tous les jours

Dors, nous le pouvons
D’un sommeil profond
Rêve encore mon amour
Jusqu’au point du jour

L’ennui et aussi la télé
Ou ils vont s’engueuler
J’ai lâché ça : rien à faire
T’as dit : C’est triste alors
Tous les jours, tous les jours

Dors, nous le pouvons
D’un sommeil profond
Rêve encore mon amour
Jusqu’au point du jour

Pourtant si on la rêve
Comme elle est brève
J’ai rajouté et j’espère
Qu’ils en restent encore
Qui vont refaire l’amour

Dors, nous essayons
D’un sommeil profond
Rêve encore mon amour
Jusqu’au point du jour
Dors …
Et plus encore

Royaume du regard

Une dernière fois
J’embrasse une dernière fois
Mon royaume du regard
Je m’apprête à partir
Je vais conquérir
De nouveaux territoires

Vallées endormies
Landes alanguies
Collines laiteuses
Forêts mystérieuses
Divines aspérités
Et fontaines sucrées

J’ai eu c’est certain
Tout sous la main
Les rêves peut-être
Au pied de la lettre

Tant et tant de beautés
Que je ne peux citer
Et tant d’imprévus
A perte de vue

Une dernière fois
J’embrasse une dernière fois
Mon royaume du regard
Je m’apprête à partir
Je vais conquérir
De nouveaux territoires

Mon royaume du regard
Mon royaume du regard

Je voyagerai de nuit
Comme un manant, comme un maudit
Je voyagerai de nuit
Comme un manant, comme un maudit

Nous ne faisons rien

Nous ne faisons rien
Nous nous éveillons
Le canapé du salon
Nous ne faisons rien
Nous nous enlaçons
Et nous regardons
Le nuage qui passe
Traverse le vasistas

Nous ne faisons rien
Nous nous posons
L’évidente question
Nous ne faisons rien
Et nous comparons
Ce que nous voyons
Ce nuage qui passe
Traverse le vasistas

Nous ne faisons rien
Nous nous aimons
Nous embrassons
Nous ne faisons rien
Je pense au fond
Que nous saurons
Sortir de l’impasse
Et ça sans casse

Nous ne faisons rien
Nous nous sourions
Nous nous aimons
Nous ne faisons rien
Je cherche la saison
Et la dernière fois
Où nous n’avons
Rien fait comme ça

Voilà

Lundi – dans l’après-midi
Voilà
C’est que j’ai dormi
Oubliant tous et tout
Tous mes rendez-vous

Mardi – soleil couchant
Voilà
Que j’attends patient
Je veux faire le plein
Pour le lendemain

Mercredi – devant un café
Je pense à ma journée
D’ores et déjà décidé
A m’laisser emporter

Jeudi – minuit moins vingt
Jusqu’alors c’est en vain
Que j’espère le sommeil
Sur ce vieux lit d’hôtel

Vendredi – vers onze heures
C’est au petit bonheur
Car je me suis perdu
Dans un dédale de rues

Samedi – soir dans la foule
Je suis en plein trouble
Heureusement ou non
Personne ne fait attention

Dimanche – bords d’un lac
Voilà
Regardant la barque
Je compte à rebours
Dans le vide alentours

123


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries