Festins du ciel

Te voilà revenue
Toi la merveille
Que peut le soleil
Mais je sais par le sang dans mes veines
Qu’il n’y a aucun mirage qui tienne

L’espoir est têtu
A revendiquer
Cette façon de t’aimer
Mais je les sais par cœur ces éclaircies
Ces festins du ciel que j’ai déjà vomi

Te voilà reconnue
Ton parfum de nuée
Et de fatalité
Et je les ai en tête ces éclairs-ci
Et ils finissaient toujours en pluie

Mais je sais par le sang dans mes veines
Qu’il n’y a aucun mirage qui tienne
Mais je sais par le sang dans mes veines
Je sais par le sang
Je sais par le sang

2 commentaires à “Festins du ciel”


  1. 0 Célestine 2 déc 2019 à 19 h 55 min

    Tu sais par le sang…
    Tu sépares le sang…
    Tu sais, part le sang…
    Tu sais, parle, sens !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Répondre

  2. 1 V.s. 3 déc 2019 à 15 h 09 min

    :)
    Merci Célestine.

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries