La route sans nom

C’est ma route sans nom
La grâce de l’horizon
Mes hivers mes étés
Mon dégoût mon attrait
Mon ubac mon adret

C’est ma route sans nom
Mon grand trait de crayon
Mes biches mes hérissons
Mes nuits jusqu’à mes jours
Mes lignes droites et détours

Tous les doutes ont un rang
Parfois ils forment des légions
Toutes les routes ont un nom
Parfois on leur en donne cent

C’est ma route sans nom
Mon tonnerre ma buée
Telle ma musique de fond
Mes portes et mes butées
Mon pare-brise écaillé

C’est ma route sans nom
Mon mensonge mes vérités
Mon corset ma tentation
Mon départ mon arrivée
Ma zone non cartographiée

Tous les doutes ont un rang
Parfois ils forment des légions
Toutes les routes ont un nom
Parfois on leur en donne cent

Mon autel ma religion
Et mon Dieu et mon démon
Ma liberté ma prison
Mon soufflet et mon tison

2 commentaires à “La route sans nom”


  1. 0 Eeguab 21 juil 2019 à 7 h 46 min

    Un très très beau texte encore une fois ami. Ce qui est génial c’est de se mirer dans une poésie, et de s’y reconnaitre. Ou d’y retrouver une route parallèle. C’est un peu triste, les parallèles, qui n’en finissent pas de ne jamais se rejoindre.
    Mais comme j’y retrouve mes doutes, mes raideurs, mes victimes, mes saisons, mes tourments, mes attraits. Ca remue. A bientôt.

    Répondre

    • 1 V.s. 21 juil 2019 à 11 h 16 min

      Merci encore une fois pour ce nouveau commentaire, mon ami.
      C’est une occasion de redire la belle connection entre nous. Par cette musique que l’on aime tous les deux, et aussi la littérature et le cinéma. Ce qui te remue dans les chansons, me remue moi aussi pareillement sur ma route parallèle.
      Merci Claude. A bientôt.

      Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries