En attendant le train

2 sept

Je dis : Bonjour, ma belle
Tu es pleine de promesses
Elle m’répond qu’elle est belle
Qu’je suis plein de promesses

Et d’un mouvement vif de la main
La mèche repasse derrière l’oreille
Elle est assise là sous le soleil
Comme ce quai qui attend son train

Je dis : Bonjour, ma belle
Elle m’répond qu’elle est belle

Une orange bleue sort de son sac
Et puis devient le monde dans sa main
Elle espère que tout ça n’est pas vain
Comme des pluies qui attendent leur lac

Je dis : Bonjour, ma belle
Elle m’répond qu’elle est belle

Sera-t-elle la dureté ou les caresses ?
Moi, serais-je l’énergie ou la paresse ?

Elle peut stopper ma chanson d’amour
Bien avant que je ne trouve ma voix
Je peux presque la toucher du doigt
Comme ces vers qui attendent leur jour

Je dis : Bonjour, ma belle
Tu es pleine de promesses
Elle m’répond qu’elle est belle
Qu’je suis toutes ses promesses

2 Réponses à “En attendant le train”

  1. Célestine 3 septembre 2018 à 1 h 32 min #

    « Elle espère que tout ça n’est pas vain
    Comme des pluies qui attendent leur lac »
    oh oui…
    Je l’ai rencontré sur un quai, et il fait le monde dans mes mains d’un morceau d’orange…
    Elle espère que tout ça n’est pas vain
    Comme des pluies qui attendent leur lac
     •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

  2. V.s. 3 septembre 2018 à 16 h 17 min #

    La jeunesse promet de mettre le monde dans sa main. Pour parodier Romain Gary, les promesses du milieu de matinée, en quelque sorte.
    Bises Célestine.

Laisser une réponse

Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries