• Accueil
  • > Archives pour juillet 2018

Archives pour juillet 2018

Ma façon de pleurer

Parce qu’elles sont encore à l’intérieur
Et qu’elles en ont fait leur demeure
Alors de petits objets contre les murs
Le couteau en travers de ma peinture
Eh bien la voilà ma façon de pleurer
Et tu me vois désolé
Si ça peut influer sur
Ma façon de t’aimer

Parce qu’ils sont encore à l’intérieur
Semblent me dire « A la bonne heure ! »
Alors les silences en guise de cailloux
Des insultes contre tous les verrous
Eh bien la voilà ma façon de pleurer
Et tu me vois désolé
Si ça change beaucoup
Ma façon de t’aimer

Bien sûr tu m’as apporté tant et tant
Une palette de merveilleuses couleurs
Rendant peut-être jaloux ce grand ciel
Semblant encore regarder ailleurs
Mais s’il s’agit de bouteilles à l’océan
S’il s’agit de fantômes, de squelettes
Alors je ne dirai pas que tu es belle
Je ne dirai pas que tu es bien faite

Visions

Alors j’ai vu, j’ai vu
Vu de mes yeux vu
Nu contre son corps nu
Sa jeunesse faire sensation
La guerrière et sa légion
Puis une dame damant le pion
La belle toute en facéties
La reine en tours de magie
La maîtresse du mouvement

Encore j’ai vu, j’ai vu
Vu de mes yeux vu
Nu contre son corps nu
La princesse n’être que douceurs
La fillette sécher mes pleurs
Puis l’ange très vite en fureur
La tigresse prendre son élan
La libellule en suspens
La sédentaire en dentelle

Encore j’ai vu, j’ai vu
Vu de mes yeux vu
Nu contre son corps nu
La muse dictant ses poèmes
Une experte en stratagèmes
Puis l’ombre sortir d’elle-même
La singulière universelle
La muette qui interpelle
Une poupée allant prendre vie

Alors j’ai cru, j’ai cru
Cru dans mon cœur cru
Nu contre son corps nu
Moi le lisse amoureux qu’une peau aimante
Pouvoir faire des vœux à des étoiles filantes

Mais j’ai su, j’ai su
Nu contre son corps nu
Su sur ma peau su
Et j’ai lu, j’ai lu
Nu contre son corps nu
Lu dans mon âme lu
Que ses étreintes seraient indélébiles
N’importe quelle feinte bien inutile
De ses assauts être la parfaite cible
Que ce scénario n’était pas crédible

Alors je me suis vu
Vu finalement vu
Nu contre son corps nu
En athée cherchant sa croix
En oméga sans alpha
En ténor soudain sans voix
En bœuf derrière la charrue
Vicieux prêchant la vertu
Aveugle recouvrant la vue



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries