Chant de givre

Le loup et l’agneau
Le renard le corbeau
Le porc et la vipère
Le moineau et le ver

C’est tout un, c’est tout un
Tout un art de vivre
C’est tout un, c’est tout un
Tout un art de suivre
Le grand livre à la lettre
C’est un tout, c’est un tout
A tout un chacun
De faire avec ses pertes

C’est tout un, c’est tout un
Tout un art de vivre
C’est tout un, c’est tout un
Tout un chant …
Chantant champs, temps, vent, sang avançant
Chantant champs, temps, vent, sang avançant
Chantant champs, temps, vent, sang avançant
… de givre
Qui s’répand sur les êtres
S’éteint tout, s’éteint tout
Et tout un chacun
Doit tout seul s’y soumettre

Buffles ou bonobos
Butors bigorneaux
Guépard panthère
Caméléons cerfs

7 commentaires à “Chant de givre”


  1. 0 Eeguab 7 fév 2018 à 9 h 02 min

    Très rythmé ce chant de givre, ce bestiaire d’hiver glapissant et feulant. Ca s’appelle l’Art d’écrire. J’aime. A bientôt.

    Répondre

  2. 1 V.s. 7 fév 2018 à 15 h 51 min

    Pour une fois, un texte de « saison ». :)
    Merci de ton gentil commentaire, Claude. A bientôt.

    Répondre

  3. 2 Célestine 25 fév 2018 à 17 h 32 min

    Magnifique ode à l’osmose de la nature ?
    Ou allégorie de nos faiblesses humaines ?
    En tout cas, un texte fort dont toi seul a le secret.
    Pardon de venir si tard te dire mon admiration. Mais je sais que tu me comprends (je suis un peu occupée par mon grand voyage intérieur, en ce moment) Et j’aime que tu en fasses partie, ainsi que Claude.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  4. 3 V.s. 25 fév 2018 à 20 h 54 min

    Quelque chose sur toutes les existences qui vont inexorablement vers l’hiver.
    Merci merci Celestine de ta visite. Je comprends parfaitement : c’est effectivement un grand voyage. J’imagine comme peut être éprouvant ce travail sur soi. Je suis avec toi par la lecture.
    Bises.

    Répondre

  5. 4 Célestine 17 mar 2018 à 11 h 35 min

    Je suis venue te dire que tu me manques
    Comme dit si bien Verlaine
    Et Baudelaire
    Et Rimbaud
    Qui se la coulent douce
    maintenant que leurs mots brillent au fronton de nos vies
    Mais pour moi, tes mots ont autant d’importance
    parce qu’il n’y a pas de petits poèmes
    il y a des poèmes qui enserrent le coeur
    dans un filet blanc
    et l’élèvent vers un firmament
    troué de nuit avec par endroits
    des taches de peinture d’or
    Je suis venue te dire que tu me manques
    et tes mots y pourront tout changer
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  6. 5 V.s. 18 mar 2018 à 20 h 19 min

    Merci beaucoup Celestine pour ce petit coucou. Quelle belle définition des poèmes qui nous touchent au cœur comme le font pour moi tous les mots de ton commentaire.
    A bientôt. Bises.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries