Jésus Marie Joseph

J’étais parti éliminer les toxines d’une humeur brandebourgeoise
Mais on sait qu’tous les parcours ne se font qu’entre tuiles et ardoises
J’ai dit Jésus, Jésus Marie Joseph
Pas aujourd’hui qu’tu feras une perf’
Obligé de réduire pas mal la voilure
Et de dire au diable tous les augures

Un vieux sur le bas-côté se grattant le bide à la Baden-Powell
Dit alors que je ne voulais rien que son chien s’appelait Abel
J’ai dit Jésus, Jésus Marie Joseph
J’aurais mieux fait d’aller à la pêche
J’imaginais que ce chien avait un frère
Mais comment s’appelait le propriétaire ?

Je taxais juste un peu de pollen dans la réserve d’une coccinelle
Comme elle me regarda j’me dis qu’elle allait déployer ses ailes
J’ai dit Jésus, Jésus Marie Joseph
C’est pas sûr que prenne la greffe
En moi tout un mélange de déjà-vu
Et d’impressions de tomber des nues

Nom de Dieu je n’ai vraiment pas été loin de dire Adieu Berthe
Mais au final bien ou mal tout ça n’sera qu’une fausse alerte
J’ai dit Jésus, Jésus Marie Joseph
Ça va, doc, tu peux retirer la perf’
On verra bien ce que sera demain
Et je me cherchais une rime en vain

0 commentaire à “Jésus Marie Joseph”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries