Quelque chose de nocturne

Je l’aime et …

C’est quelque chose de nocturne qui m’est tombé dessus en pleine journée. Quelque chose d’obscur, de lent, de rampant …
Ma vie, j’ai été obligé de lui donner de la vitesse, de l’étourdissant, de l’inconscience …
Maintenant, quelque chose d’un cauchemar, d’une lune noire, qui irrésistiblement s’accroche au moindre de mes pas, m’empêche pour ainsi dire d’avancer.
Ça faisait longtemps.

Ça fait longtemps, longtemps …

4 commentaires à “Quelque chose de nocturne”


  1. 0 Célestine 21 août 2017 à 0 h 09 min

    Mince, tu es tombé amoureux d’un scolopendre ? ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 V.s. 21 août 2017 à 15 h 22 min

    Un scolopendre ! Mdr. Amoureux c’est vite dit, mais en tous cas des conversations intéressantes. :) Bises.

    Répondre

  3. 2 Eeguab 23 août 2017 à 16 h 19 min

    Obscur, lent, rampant, il ne manque guère que visqueux. Froid dans le dos, le long du dos, lentement. Frissons. Encore de belles lignes de conduite Patrick. On dirait que tu convoques des inquiets, des inquiétants, Kafka, Lovecraft, David Lynch.

    Répondre

  4. 3 V.s. 23 août 2017 à 20 h 31 min

    Merci Claude pour ces inquiétants que j’aime beaucoup. Cela fait très longtemps que j’ai lu Lovecraft mais c’est vrai que ça m’avait bien plu et qu’on n’en sort pas indemne.
    A bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries