Odeur de groseilles

Je pousse les portes de notre vieille grange -

Quel est cet homme là-bas tout au centre – Avec mes gants de boxe et ma peur au ventre ? – Cet espèce d’iguane zigzaguant très à l’aise – Donnant parfois de la queue dans les chaises ? – Je dis : « Pourquoi ? Je veux savoir pourquoi  » – Quelqu’un répond : « Car la vie est un combat » -

Une statue de pierre fait des jabs dans l’air – Le défi dans ses regards pour son adversaire – La nette impression d’être dans un tableau – Renforcée par les murs tapissés de De Chirico – « Là vous allez trop loin, je suis bien réveillé ! » – « Ça n’est, me dit-on, que ce que vous pensez ! » -

« Mais à la fin, dites, que dois-je comprendre ? » – « Vous êtes loin de la fin, contentez-vous de prendre ! » – Ce n’est pas que je cherche une aide providentielle – Mais par hasard mes yeux répondent à l’appel – De Ludivine, une belle marchande de groseilles – Qui veut m’offrir une loupe en forme d’oreille -

Poussant les portes de notre vieille grange – Qu’il y ait foule là ne m’a pas paru étrange – Ni d’ailleurs le simple fait qu’elle ait brûlée – Il y a maintenant de nombreuses années

7 commentaires à “Odeur de groseilles”


  1. 0 Célestine 26 juin 2017 à 20 h 41 min

    L’homme au fond de la rue, cerné de toutes part, la mâchoire douloureuse
    rencontre l’espoir
    Il va aimer les groseilles comme jamais.
    Ses cocards ont couleur de prune
    L’amour a un goût de fruit
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 V.s. 27 juin 2017 à 17 h 00 min

    Le parfum du désir et de l’amour même dans les situations les plus absurdes ou désespérées.
    La sensualité des fruits, tu l’as si bien dit il n’y a pas si longtemps.
    Bises Celestine.

    Répondre

  3. 3 Eeguab 28 juin 2017 à 8 h 45 min

    Les étrangetés de De Chirico, la vieille grange, fantasmée?, le surréalisme reptilien, la loupe oreille goghienne. Tu as un univers fascinant, l’ami. Et Celestine est bien de mon avis. A+.

    Répondre

  4. 4 V.s. 28 juin 2017 à 18 h 10 min

    Merci Claude. Un plaisir à chaque fois vos visites ici, Celestine et toi.
    Je ne suis pas un spécialiste de peinture mais les oeuvres des grands peintres accrochent facilement mon oeil. Et l’univers onirique de De Chirico est souvent inoubliable.
    A bientôt.

    Répondre

  5. 5 les Caphys 1 juil 2017 à 12 h 04 min

    sûrement un rêve

    Répondre

  6. 6 V.s. 2 juil 2017 à 11 h 02 min

    Oui, c’est tout à fait ça. Un rêve ? Un cauchemar ?
    Merci de votre passage, les Caphys.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries