Bossa nova

Sur le chevet Fleurs de ruine de Modiano
Sur la platine le l.p. joue Corcovado
Oh le beau, le beau
Le beau cadeau
Mais ce qu’on ne voit pas
Le sable blanc dans les draps
Souvenir des amants
Tous disparus sûrement
Sur la plage de Copacabana

Sur le chevet Chien de printemps Modiano
Sur la platine lentement Desafinado
Oh le beau, le beau
Le beau cadeau
Mais ce qu’on ne voit pas
Le sable blanc dans les draps
Souvenir des amants
Tous disparus sûrement
Sur la plage de Copacabana

Sur la platine How insensitive Mme Gilberto
Sur le chevet Voyage de noces de Modiano
Le cadeau, quel beau
Quel beau cadeau
Mais ce qu’on ne voit pas
Le sable blanc dans les draps
Souvenir des amants
Tous disparus sûrement
Sur la plage de Saint-Jean Cap-Ferrat

4 commentaires à “Bossa nova”


  1. 0 Eeguab 21 avr 2017 à 19 h 57 min

    J’aime énormément. C’est complètement inattendu,ce métissage de l’univers de Modiano et de la musique brésilienne. Peut-être connais-tu mieux Modiano que moi, et quelque chose t’a conduit à ce mariage. J’aimerais le savoir. Mais quoi qu’il en soit c’est un texte qui m’a emballé. Vraiment. A bientôt Patrick, c’est tpujours une joie de passer ici.

    Répondre

    • 1 V.s. 22 avr 2017 à 9 h 34 min

      Merci beaucoup Claude. Je vais te décevoir, je ne connais sans aucun doute pas mieux que toi l’univers de Modiano. J’ai lu Fleurs de ruine, Chien de printemps, deux autres peut-être et quelques mois seulement après leur lecture, je n’en garde qu’un souvenir vague. C’est peut-être son Paris de l’après-guerre, via le jazz qui m’a amené à la bossa nova.
      A bientôt.

      Répondre

  2. 2 Celestine 24 avr 2017 à 10 h 06 min

    Le rythme de tes vers
    A déjà celui d’une bossa-nova
    Un pas en avant deux pas en arrière
    Petits pas glissés et surtout cette incroyable aisance de mouvement qui caractérise l’écriture maîtrisée
    Et les accords de bossa à la guitare sont d’une beauté nostalgique que j’adore
    Merci pour ce poème très musical.

    Répondre

  3. 3 V.s. 24 avr 2017 à 15 h 27 min

    Obrigado Celestine. Un petit miracle, cette musique et ces grandes chansons bossa. Tu as raison, c’est beau, avec un parfum de nostalgie et je lui trouve en même temps un côté intemporel. Et cette belle langue chantante que j’aime sans en connaître le sens des mots.
    Bises.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries