• Accueil
  • > Archives pour septembre 2016

Archives pour septembre 2016

Angoisse de la plage blanche

Maman faisait des pâtés de pomme de terre
Y ajoutait une petite pincée de désespoir
Elle ordonnait à tout le monde de se taire
Si Mémé entamait une chanson à boire
Papy qui avait le monopole des crachoirs
Défendait à la faux un coin de la cave
Et la vieille bique d’en face sortait le soir
Le chœur chantait qu’elle avait de la bave

Quelque oiseau qui aurait voulu s’envoler
Ce que ma sœur avait tatoué sur son épaule
C’est à mon oncle qu’appartenait le voilier
Me souviens toujours de lui au bout du môle
Mon parrain parlait tout le temps de football
Ne l’ai vu sur le terrain qu’avec le numéro 12
Ma cousine faisait souvent plier les goals
Mais connaissait par cœur Tombstone blues

Je savais que mon père était mime, même s’il n’en a jamais parlé
Maintenant je remplace l’homme invisible et c’est un dur métier

A ma corde, dans la gorge ou au tableau de bord
Il va me falloir dénouer tous ces nœuds encore

J’aimerais avoir une femme dans chaque port
J’aimerais avoir une femme dans chaque port
J’aimerais … la même femme dans chaque port
La même femme dans chaque port

La Forest

Je vais rester là

Les yeux fermés
Ne vois-tu pas
Et n’entends-tu pas
Comme tout est calme, reposé
Les étoiles tintinnabuler ?

Même si je sais bien que …
Petit Poucet a appris tous les rudiments
De la marelle à la Belle au Bois Dormant
Mais la Belle a la chance des débutants
Et le Petit Poucet est mauvais perdant
Même si je sais bien que …
Boris et Natacha tristes et désemparés
Ont dû perdre les clés de leur troïka
Comment vont-ils bien pouvoir retourner
Tout là-bas dans leur si belle isba ?

Et même si je sais bien que …
Si Cendrillon fuit, ce sera pour échapper
Aux pattes de Barbe-Bleue ou d’un renard
Et même si je sais bien que …
Pinocchio verra encore son nez s’allonger
Dans les troubles reflets de cette mare

La lune est comme je l’aime

La lune est comme je l’aime
( La lune est comme je l’aime )

Ces corps que la ville héberge
( Et ces cœurs séparés )
( Ces regards drapés )
Toutes ces vies, ces déveines
Ces couples au bord des berges
( Par le voile gris )
Toutes ces peines, sous leur laine
( De tous les non-dits )

La lune est comme je l’aime
( La lune est comme je l’aime )

Moi je suis peintre
( Alors je reste en enfer )
Je peins d’ordinaire
Les monstrueuses étreintes
( A faire l’inventaire )
De mes nuits sans étoile
Et ce temps infini
( De ce que je sais faire )
Ne plaide guère
Pour certains génies
Pour leurs toiles

La lune est comme je l’aime
( La lune est comme je l’aime )

Tes cheveux une musique
( Ta peau une arme blanche )
Quelque chose d’hypnotique
Que le courant entraîne
( Ce petit air de revanche )
Comme le sang des reines
( Comme cœur de capitaine )
( Que le courant emmène )

La lune est ( comme je l’aime )
( La lune est ) comme je l’aime



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries