Le hasard

Avec la musique que j’aime je suis enfin parti
Sur ce semblant de bohème réglé mon esprit

Sur cette mer du hasard
J’irai croiser aux Hébrides
Au zèbre lâcher la bride
Dans les terres d’espoir

Ce que je possédais est désormais dans la futaie
Au pied d’un peuplier mon identité je l’ai déposée

Dans les terres d’espoir
Au zèbre lâcher la bride
Je vais croiser aux Hébrides
Sur cette mer du hasard

Avec ce semblant de bohème réglé mon esprit
Sur la musique que j’aime je suis enfin parti

3 commentaires à “Le hasard”


  1. 0 Célestine 13 juil 2016 à 21 h 41 min

    Quelle élégance, ces rimes qui se répondent et s’entremêlent…
    Et le zèbre des Hébrides dont on lâche la bride… délicieux !
    On part avec toi, on sent presque le vent
    Inspirer souffler
    Tu es inspiré et nous on est soufflé !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 Eeguab 14 juil 2016 à 8 h 08 min

    Les Hébrides, ces îles écossaises à tout vent, font partie de mes images. Rien qu’à prononcer ça nous souffle aux oreilles. Celestine l’a bien compris. Le contraire m’eût étonné. Un très beau texte, Patrick, noir sur blanc, blanc sur noir, noir et blanc. Le hasard en décidera.

    Répondre

  3. 2 villaseurat 14 juil 2016 à 14 h 08 min

    Merci à vous deux les amis.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries