Langue au chat

Je crois je crois
Qu’elle veut donner sa
Langue au chat
Qu’elle veut donner ça

Lotus lisait un livre d’Hemingway
Dans sa position non numérotée
Si on était sur l’échiquier
C’était la reine en déshabillé

Elle veut donner sa
Langue au chat langue au chat langue au chat
Et moi je crois je crois je crois
Je peux être le chat

Tatiane plantait une fléchette
En plein cœur de la goyave
Enlevait en sautillant ses socquettes
Quand on descendait à la cave

Elle veut donner sa
Langue au chat langue au chat langue au chat
Et moi je crois je crois je crois
Je peux être le chat

Kumi lançait la partie de barbu
Cherchant des esprits décidés
Une équation avec des inconnues
Une solution tordue à trouver

Elle veut donner sa
Langue au chat langue au chat …

Sandrine s’en donne à cœur joie
Et est-ce vraiment moi le roi ?
Et est-ce vraiment moi, le rat,
Qui ai parlé de langue au chat ?

5 commentaires à “Langue au chat”


  1. 0 laurablack 5 juin 2016 à 18 h 39 min

    L’hiver, au coin du feu, des amis, des jeux de carte, un peu de musique…
    Et le terrible et passionnant jeu de l’amour, du chat et de la souris.
    Lire ton poème avec Bill Callahan dans les oreilles, un vrai bonheur.

    https://youtu.be/GGeofZWsky8

    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 Célestine 5 juin 2016 à 18 h 40 min

    Oups Laura Black, c’est moi…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  3. 2 villaseurat 6 juin 2016 à 11 h 29 min

    Merci de ta visite Celestine-Laurablack ( je t’aurai reconnue grâce aux étoiles que tu as laissé traîner ). Et merci pour ce beau cadeau vidéo de Mr Smog-Callahan que j’adore. En plus il y a un commentaire d’un chat ( who’s actually sleeping ) qui dit : wonderful. Je ne sais pas traduire le verbe plusseoir en anglais. Peut-être c’est comme dit Bill : Mohohooore. Bises.

    Répondre

  4. 3 Eeguab 7 juin 2016 à 13 h 04 min

    Joli et énigmatique, jeu de hasard, jeu de stratégie, équation, la flèche de Cupidon, bien que fléchette, jeu de l’amour et du hasard, marivaudage gracieux. Ici c’est la médiocrité qui est en échec… et mat. De plus l’ombre de mon cher Sycamore et l’amitié des gens qui ont écrit là, juste au dessus de moi. Somptueux.
    Signé One-eyed sleeping cat.

    Répondre

  5. 4 villaseurat 7 juin 2016 à 17 h 51 min

    Bill Callahan ( Smog ) fait partie de ses rares musiciens ( Tim Buckley est un autre exemple ) que j’ai beaucoup beaucoup écouté jusqu’à en faire une « overdose ». Maintenant, j’en suis revenu à une « consommation » plus « responsable ». C’est un songwriter tout à fait original. Unique. Je l’ai découvert grâce aux deux chansons reprises par Cat Power.
    Je savais bien que tu ne dormais que d’un oeil. Merci de ta visite. A bientôt, à lire de nouveaux textes de toi.

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries