Archive | juin 2016

Les infidélités du destin

29 juin

C’est un homme tournant en rond. Habillé tous les jours de la même façon, sa vieille sacoche sous le bras, il attend le bus, ne le prend pas. Sous ses volutes de fumée, perdu dans ses pensées, peut-être voit-il défiler sur le mur de l’autre côté, les nombreuses infidélités que son destin lui a fait […]

Journée type ( Entre parenthèses )

26 juin

Une demi-heure que je suis levé, je me décide un deuxième café. A midi je sortirai un truc du frigo, le mangerai en écoutant la radio. Ma nouvelle ville, ma nouvelle vie, ma nouvelle vie dans la même ville, celle que je poursuis et qui me poursuit. Quel été pourri nous est promis : pluie […]

Leitmotiv

13 juin

Rigide La fascinante blonde Si grands a ouvert Sur le monde ses yeux verts Pour y laisser voir Son avide Désir de plaire La vie est une fantaisie Voilà tout ce qu’elle dit La vie est ma fantaisie Dans les nuages d’eau grise mystérieuse se reflète sa noire silhouette Pour laisser croire qu’elle est faite […]

Nouvel intermède

10 juin

Comme il y a eu ce vent qui m’a surprit Mon échine courbant dans le feutre de la nuit Comme il y a eu ce relais que j’ai franchi A dos d’âne mes traits sous un voile de pluie Comme il y a eu ce lac où j’ai dormi Dans le fond d’une barque au […]

Carte postale ( d’un lieu commun )

7 juin

A la bataille de Stalingrad – Je suis resté en rade – Couché sur le métro – Des guenilles sur le dos – Me rappelant le petit lascar Qui montait les boulevards … Débarqué avec la peau lisse – A la gare d’Austerlitz – Les belles plantes du jardin – Les prés de Saint-Germain – […]

Langue au chat

5 juin

Je crois je crois Qu’elle veut donner sa Langue au chat Qu’elle veut donner ça Lotus lisait un livre d’Hemingway Dans sa position non numérotée Si on était sur l’échiquier C’était la reine en déshabillé Elle veut donner sa Langue au chat langue au chat langue au chat Et moi je crois je crois je […]

La tête la première

1 juin

René était nerveux, pas à cause de l’enquiquineur Qui lui cassait les pieds depuis un bon quart d’heure Ni des trois mecs du Mossad qu’il voyait à l’entrée Trois costards cravate et lunettes noires baraqués Se touchant par instants ostensiblement les oreilles Faisant bêtement les grues sous le drapeau d’Israël Non la raison de sa […]

Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries