La lumière de mes jours

Et je ne fais plus que rêver de toi
Ce que j’ai fait pour en arriver là
Et je ne fais plus que rêver de toi

Car tu étais mon amour
La lumière de mes jours

Je poursuis ma vie
Mais de guerre lasse
On ne sait plus à qui
Ou à quoi rendre grâce

Tu vois je ne dis rien
Je suis resté assez loin
C’est mieux comme ça
Tu es encore avec moi

Car tu étais mon amour
La lumière de mes jours
Tu es toujours la lumière
Même d’une autre manière

J’espère encore quelque chose de ce matin
A cause de l’empreinte laissée par ta main
Et j’attends quelque chose de ce ciel bleu
Parce que j’ai sombré entier dans tes yeux
Et il me semble que si je souris encore
C’est que j’ai su certains secrets de ton corps

Car tu étais mon amour
La lumière de mes jours
Et oui tu l’es toujours

Et je ne fais plus que rêver de toi
Ce que j’ai fait pour en arriver là
Et je ne fais plus que rêver de toi

2 commentaires à “La lumière de mes jours”


  1. 0 Célestine 21 déc 2015 à 19 h 43 min

    Tu as le chagrin déchirant et sublime…
    Elle ne sait pas ce qu’elle a perdu !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 villaseurat 22 déc 2015 à 15 h 45 min

    Oh, merci de ton commentaire, Celestine. C’est très gentil. Pour le couplet qui ouvre et clôt le texte, j’ai trouvé un air en le lisant. Je vais l’oublier sans aucun doute, mais pour l’instant ça rend ce texte meilleur à mes yeux.

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries