Parasol

Pendant qu’autour de moi
Tous je crois parlent espagnol
Tout en cherchant des paroles
A une chanson que j’appelle Parasol

Que j’enlève une nouvelle fois
Ce maudit sable sur mon front
Que je juge de toute façon
Comme une bien inutile précaution

La fille qui est près de moi
Sur ma natte en train de bronzer
C’est à elle que je m’suis décidé
Mais en silence pour l’instant … à parler

3 commentaires à “Parasol”


  1. 0 Célestine 2 déc 2015 à 0 h 36 min

    A la plage un premier décembre…c’est tout le pouvoir du poète. Faire rêver la passante qui passe…
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 Eeguab 2 déc 2015 à 8 h 35 min

    Délicieux moment de l’hésitation.C’est du moins ainsi que je ressens ce joli texte. Merci de ton passage sur « Les brutes avaient raison ».

    Répondre

  3. 2 villaseurat 3 déc 2015 à 13 h 19 min

    Merci Celestine et Eeguab pour vos visites et vos commentaires.

    Répondre

Laisser un commentaire



Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries