Lentement

La main par la vitre baissée
Les tiges le long du fossé
J’ai décidé
D’aller aujourd’hui
D’ici à là-bas en passant
Par ailleurs
C’est aujourd’hui qu’il le fallait
Car demain on ne sait jamais
Mais je roule lentement
Très lentement
Je roule lentement très lentement

Oh il y a toujours un nuage
On ne part pas sans bagage
J’ai décidé
D’aller ailleurs
D’hier à demain en passant
Par aujourd’hui
Et je serai ailleurs désormais
Car ici on ne sait jamais
Mais je roule lentement
Très lentement
Je roule lentement très lentement

Je roule lentement très lentement
Le chemin froissé

1 commentaire à “Lentement”


  1. 0 Asphodèle 8 oct 2015 à 3 h 08 min

    C’est superbement douloureux…

    Répondre

Répondre à Asphodèle Annuler la réponse.


Commentaires récents


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries