De l’autre côté de la barrière

Hier, ils ont enlevé les deux veaux du troupeau pour les engraisser avec d’autres dans une stabulation.
Je suis aujourd’hui devant la barrière du pré. La vache qui est de l’autre côté, c’est la mère de l’un des veaux. Elle a meuglé hier toute la soirée et elle le fait depuis ce matin.
Elle passait, soufflant, sa tête par la petite ouverture dans le mur pour essayer de voir son petit dans l’étable avant qu’il ne soit poussé dans la bétaillère avec son compagnon d’infortune. Elle y retourne encore ce matin, levant la tête du plus qu’elle peut pour tâcher de voir l’intérieur de l’étable. Puis elle se retire et recommence à longer le fil électrique en meuglant.
Elle est venue s’arrêter devant la barrière parce que j’y suis et elle me regarde. Moi aussi et elle est tellement proche que je peux le faire dans ses yeux. Nous essayons de lire chacun quelque chose dans les yeux de l’autre. Je ne sais pas trop ce que j’essaie d’y distinguer – la douleur ? la perte ? Elle, ce qu’elle cherche à distinguer dans les miens, c’est quelque chose qui ne s’y trouve pas.
Quand ils ramèneneront avec d’autres les deux veaux dans ce pré, si elle reconnaît son petit, elle n’y portera plus le moindre intérêt.

4 commentaires à “De l’autre côté de la barrière”


  1. 0 Célestine 28 juil 2015 à 0 h 28 min

    C’est émouvant la douleur d’une mère. Même d’une mère vache.
    Et ton texte a quelque chose de tragiquement inexprimé. Comme une menace qui plane alors que tout est calme.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Répondre

  2. 1 Eeguab 28 juil 2015 à 10 h 08 min

    Comme Celestine je suis toujours étonné par le ton de tes textes. Celui-ci par exemple conjugue si bien la curiosité et le pathétique.

    Répondre

  3. 2 villaseurat 28 juil 2015 à 18 h 48 min

    Oui, elle m a touché la douleur de cette vache. Et peut être dans ce texte, comme dans d autres avant, c est une certaine impuissance que j essaie d exprimer. Bises Celestine.

    Répondre

  4. 3 villaseurat 28 juil 2015 à 19 h 07 min

    Merci à toi de ton commentaire. De celui-ci et des précédents. Les tiens – comme ceux de Celestine – sont toujours si pleins d a propos et d intelligence. Je suis touché. Venant de deux personnes dont je suis fan de leur blog.

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents


Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulgom en 100 mots
| Pouvoir écrire la vie
| Nouvellesetseries